données climatiques
Accueil ] Remonter ] cours de taille ] [ données climatiques ]

 

Le climat belge et la vigne

Deux solutions pour connaître la météo belge du jour :

 

 

la météo de l'IRM : www.météo.be et pour les prochaines heures : http://www.meteo.be/francais/index.php?menu=Menu1_4_2

Les dates de vendanges ont permis aux historiens de remonter le temps climatique avant l'invention du thermomètre. Ci-dessous les dates des 15 dernières vendanges à Uccle :

La thèse climatique de l'évolution de la viticulture en Belgique est la raison la plus crédible de l'apparition de la viticulture au haut moyen-âge, de son explosion au XIVe siècle et de sa disparition totale au milieu du XXe siècle avant de reprendre il y a une cinquantaine d'années.

Les documents ci-dessous étayent cette thèse : 

Une figure montrant l'évolution du climat de 1850 à 1999 illustre le fait que les vignes plantées en Belgique depuis +/- 1960 ont pu prospérer alors que les essais des décennies précédentes ont toujours périclité et été abandonnés. 

Température à la surface du globe
(Source : Climatic Research Unit, University of East Anglia, UK)

Le climat cause de l’abandon de la culture de la vigne en Belgique ?

Les documents dont disposent les historiens permettent une lecture climatique de l’évolution des surfaces utilisées pour la culture de la vigne.

En Belgique le plus grand nombre de références à des vignobles dans les archives correspond à la fin du XIVe, aux XVe et XVIe siècles, soit entre deux périodes froides du Petit Age Glaciaire. L’âge d’or de la viticulture moyenâgeuse  en régions septentrionales, Angleterre et Belgique. Après cette période, les vignes se réfugieront dans les vallées de la Meuse et de la Sambre jusqu’à ce que climat et révolution industrielle ne la fassent disparaître complètement.

Le Petit Age Glaciaire se caractérise en effet une longue période allant en gros du XIVe au XIXe siècle. Il y a au cours de cette période 3 pics glaciaires (donc en terme d’étalement des glaciers et non pas de températures) : entre 1300 et 1380, entre 1620 et 1670 et entre 1820 et 1860. C’est ainsi qu’à partir de 1550, et certainement après 1620 la majorité des vignobles avaient disparu suite au refroidissement…

Durant cette période favorable à la viticulture, marquée par un léger réchauffement, surtout entre 1380 et 1455, le climat est certainement assez proche de la période 1900-1960 (soit plus frais que le climat actuel). 
Pour les printemps-étés, le maximum de douceur se situe entre 1415 et 1435. 
Durant la décennie 1380, les printemps-étés sont plutôt secs et chauds. Les dates de vendanges sont assez précoces entre 1380 et 1386.
Un optimum est atteint entre 1414 et 1435, avec 20 années qui ont connu des dates de vendanges plus précoces que la moyenne, 1428 étant la seule exception. On ne retrouve quasiment pas d’équivalent à cette phase estivale chaude très longue. 

D’une manière générale, cette période est plutôt favorable à une reprise économique dans une Europe dont la population a presque diminué de moitié par rapport aux maxima atteints durant la première moitié du XIVe siècle, avant les épidémies de peste. Les villes et les bourgs se développent à nouveau et avec ceux-ci les besoins en vin. Louvain devient ainsi la capitale viticole des Ducs de Bourgogne. C’est une époque où l’insécurité des guerres et rivalités entre roi, duc et prince-évèque poussent chaque village à posséder son propre vignoble. Le transport du vin est risqué, il vaut mieux produire une piquette que se passer de vin.

Principale référence : Résumé par Frédéric DISSARD, météorologue sur La Chaîne Météo de l’ « Histoire humaine et comparée du climat. Canicules et glaciers XIIIe – XVIIIe siècles » d’Emmanuel Leroy Ladurie.

 

 

 

 

 

 

Précédente ] Accueil ] Remonter ]

©

Les textes et images de ces pages sont soumis aux lois belges et internationales en matières de droits d'auteur et de Copyright..
L'utilisation à fins privées est autorisée. Tout autre usage, particulièrement à fins commerciales  est soumis à une autorisation préalable octroyée par CEPvdqa asbl.